Lombalgie et conditions de travail : les effets du télétravail et de l’intensification du travail

Depuis la mise en place du premier confinement en mars 2020, l’activité professionnelle des français et son organisation ont largement été modifiées : déploiement important du télétravail, cessations temporaires d’activité et continuité d’activité pour les activités jugées essentielles, avec un rythme accru ou ralenti selon les situations.

 

Les conséquences en termes de santé des modifications de l’organisation et de l’environnement de travail (manque d’ergonomie, impossibilité de s’isoler, stress, variation de la charge physique ou mentale, adoption de mesures barrières modifiant le geste professionnel…) associées aux effets plus larges du confinement sur l’activité physique, les soins etc. sont à surveiller, notamment en ce qui concerne les douleurs du bas du dos ou lombalgies. Rappelons que la lombalgie représente déjà habituellement des coûts humains et sociaux importants. C'est la première cause d’années de vie vécues avec incapacité dans le Monde.

 

Les actions mises en place

 

Santé publique France a mis en place une étude pour mesurer les effets de la modification de l’organisation du travail liée au premier confinement, sur la survenue et l’évolution de la lombalgie, chez les personnes en activité avant le confinement. L’étude a été réalisée au cours de trois vagues d’enquêtes menées dans le cadre de l’étude CoviPrev et a permis de questionner les personnes en activité sur leur situation de travail et leurs symptômes en bas du dos avant et à l’issue du confinement. Les résultats de l’étude ont permis de montrer que :

 

  • la situation de travail pendant le premier confinement était associée à la survenue d’une lombalgie avec un risque significativement augmenté chez les personnes qui étaient nouvellement placées en télétravail, et chez celles qui avaient continué à travailler à l’extérieur du domicile à un rythme plus soutenu que d’habitude. On observe la survenue d’une lombalgie chez :
    - environ 16 % des travailleurs nouvellement placés en télétravail et des travailleurs qui avaient continué à travailler à l’extérieur du domicile avec un rythme accru,
    - 6 à 7 % des autres travailleurs (télétravail habituel, travail à l’extérieur du domicile au même rythme que d’habitude ou avec un rythme moins soutenu),
  • la situation de travail était associée également à l’évolution d’une lombalgie préexistante.

 

En savoir plus : Étude de la survenue et de l'évolution de la lombalgie selon la situation de travail pendant le confinement lié à l'épidémie de Covid-19, du 17 mars au 10 mai 2020, en France métropolitaine.

 

Dans le contexte du second confinement, Santé publique France a développé une campagne de prévention auprès de partenaires et d’employeurs afin de les sensibiliser à la problématique de la sédentarité et mettre à leur disposition, ainsi que celle de leurs salariés, un kit pour limiter la sédentarité en télétravail comprenant :

 

 

Source : www.santepubliquefrance.fr

Copyright 2018 - Maquette réalisée par blindesign.net - tous droits réservés

Retour en haut