Mal de dos et activité professionnelle - Un dossier ameli.fr

L'assurance maladie a publié un dossier complet sur les lombalgies, dont une partie consacrée aux douleurs lombaires dans le cadre d'une activité professionnelle.

 

Port de charges, mauvaise posture, gestes inadaptés ou répétitifs, stress… Si le travail peut être à l’origine de douleurs au niveau du dos, il est aussi source de solutions. En effet, une activité professionnelle adaptée permet de mobiliser et de renforcer les muscles du dos, empêchant ainsi les douleurs de s'installer.

 

Au sommaire du dossier ameli.fr

 

  • Les facteurs de risque du mal de dos.
  • Mal de dos : l'activité professionnelle est une aide à la guérison.
  • Mal de dos : la reprise ou la poursuite du travail de façon adaptée.

 

Consulter l'article complet sur le site ameli.fr.

 

Les bons réflexes en cas de mal de dos

 

Mal de dos : le bon traitement, c’est le mouvement !

 

L’activité physique permet de faire bouger le dos en étirant et en renforçant les muscles, en mobilisant les articulations et empêche le mal de dos de s'installer. Elle permet aussi d’améliorer sa condition physique générale et prévient les lombalgies récidivantes ou chroniques.

 

L'activité physique au coeur du traitement du lumbago

 

L’objectif est de bouger progressivement et d’améliorer régulièrement son niveau d’activité. Maintenir une activité, c’est éviter que le mal de dos ne s’installe durablement et/ou revienne.

 

Qui dit activité, mouvement, ne dit pas sport de haut niveau. Les mêmes activités ne conviennent pas à tout le monde. Votre médecin traitant pourra vous aider à définir les bons mouvements, ceux qui vous conviennent et qui sont à pratiquer à votre rythme. De plus, il est important que ces activités vous plaisent afin de les pratiquer dans la durée. Trouvez avec lui ce qui convient le mieux pour vous et votre dos.

 

Bougez, marchez, reprenez les gestes usuels de la vie courante le plus rapidement possible. Chaque geste, aussi petit soit-il, est utile pour lutter contre le lumbago ! Et tous les gestes comptent, à commencer par ceux de la vie quotidienne.

 

En effet, il n’existe pas de gymnastique spécifique contre les douleurs lombaires. Tous les mouvements de la vie quotidienne, sans forcer, peuvent être pratiqués et sont bénéfiques.

 

Pour certains, il s’agira de remontrer progressivement à vélo, pour d’autres, de reprendre le jardinage, d’aller à la boulangerie, d’accompagner les enfants à l’école, de rapporter un café à ses collèges au travail depuis la cafétéria, de faire du bricolage ou encore de travailler, bien installé, devant son ordinateur…

 

Et surtout, n’oubliez pas que « Faire un peu, c’est déjà mieux que rien du tout ! », et que toute augmentation de l’activité physique, même minime, est bénéfique pour votre santé et pour entretenir la musculature de votre dos.

 

 

Le véritable ennemi du dos, c’est le repos

 

Le lumbago peut être très douloureux. Pourtant, il n’existe pas de lien entre l’intensité des douleurs et leur gravité. Il ne faut donc pas que la crainte de la douleur entraîne la peur de bouger. Il est d’ailleurs essentiel de reprendre une activité normale dès que possible, afin d’empêcher le cercle vicieux du mal de dos chronique de s’installer. De fait, la crainte de la douleur et la peur de bouger peuvent retarder la guérison et pourtant : “Arrêter de bouger, c’est se rouiller !”.

 

Cercle vicieux des lombalgies

 

Le repos au lit en cas de lombalgies n’est pas recommandé. Le repos et l’inactivité risquent à long terme de faire persister vos douleurs. Une reprise rapide des activités de la vie quotidienne est recommandée pour retrouver ses fonctions musculaires car la reprise progressive des activités physiques favorise d’autant la guérison. En effet, c’est le mouvement qui soigne, car c’est par le mouvement que le muscle se répare, s’entretient et que les ligaments retrouvent leur souplesse.

 

Mal de dos et activité professionnelle

 

Si vous avez une activité professionnelle, un arrêt de travail n’est généralement pas nécessaire. Si votre médecin vous prescrit du repos en raison de l'intensité des douleurs lombaires, il réévaluera votre état de santé après un arrêt de travail de courte durée (5 jours).

 

La durée de l’arrêt de travail sera adaptée selon :

 

  • votre âge et votre condition physique ;
  • le temps et le mode de transport ;
  • le poste de travail.
  • Une consultation précoce auprès de votre médecin du travail peut vous aider à reprendre plus vite le travail si une adaptation ou une modification du poste de travail sont possibles. En cas de difficultés à la reprise du travail, une courte période de travail à temps partiel thérapeutique est à envisager.

  

Prendre des mesures au travail pour prévenir les lombalgies

 

C’est aussi au travail, au bureau, à l’usine, dans les commerces… que le mal de dos se prévient !

 

Pour 96 % du grand public et des employeurs, la prévention des lombalgies peut avoir un impact positif sur la santé des salariés. Mais surtout, pour 94 % des employeurs interrogés, la prévention de la lombalgie en entreprise peut avoir un impact positif sur l’activité de l’entreprise (productivité, rentabilité, absentéisme).

 

Alors, employeurs ou salariés, n’hésitez pas à en parler entre vous et à prendre conseil auprès de la médecine du travail.

 

Des solutions simples efficaces existent. Ainsi, pour les personnes travaillant devant un écran, l'aménagement idéal est celui qui permet une posture adéquate, à savoir :

 

 


©Activ'Dos

 

Faire des exercices pour entretenir son dos

 

La sédentarité, l’absence d’activité, est à l’origine de la plupart des maux du dos, car elle entraîne un affaiblissement des muscles en général, ceux qui maintiennent le dos en particulier. La plupart du temps, les douleurs du dos proviennent des muscles, ligaments et articulations du dos qui ne sont plus assez habitués à bouger et se « fatiguent » donc rapidement.

 

Pour prévenir le mal de dos, la plupart des activités physiques sont bénéfiques si on les pratique dans de bonnes conditions, c’est-à-dire :

 

  • en s’échauffant préalablement ;
  • en choisissant une activité physique adaptée à ses capacités (votre médecin traitant pourra vous guider, n’hésitez pas en lui en parler) ;
  • si les gestes techniques sont maîtrisés (attention aux faux mouvements !) ;
  • si votre équipement est adapté.
  • Je bouge et je dose mon effort : 4 exercices à faire chez soi
  • Pratiquer un sport très régulièrement, c’est très bien. Mais cela n’est pas faisable par tout le monde par manque de temps, d’accès à des équipements… En revanche, nous pouvons tous, ou presque, pratiquer les exercices ci-dessous afin d’entretenir notre dos et même l’aider à lutter contre la lombalgie lorsque celle-ci survient. La pratique progressive et régulière d’exercices dans la durée favorisera la récupération et préviendra les rechutes. Voici quelques positions qui permettent de mobiliser le dos et qui peuvent être pratiquées quelques instants, chez vous, sans matériel particulier.

 

Source : ameli.fr

 

Pour aller plus loin

 

Activ’Dos est une application mobile que vous pouvez télécharger gratuitement, n’hésitez pas à la découvrir :

Copyright 2018 - Maquette réalisée par blindesign.net - tous droits réservés

Retour en haut